intrigue deux
the blood tournament
Impurs, we welcome you. We salute your courage and your sacrifice... and we wish you... A Happy Blood Tournament ! And may the odds be ever in your favor.


Partagez | 
 
(ciaran) burning desire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

s'adresse au peuple
in town since : 31/05/2017
howlers : 70
silver sickles : 40
two way mirror : erin, la déesse gardner.
avatar : shay mitchell.
credits : Lolitaes (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
grade 0

grade 0
Ven 9 Juin - 23:58

Parce que pour obtenir le pouvoir il faut du temps. Parce que pour obtenir le pouvoir il faut faire des sacrifices. Joanis le sait, il l'a toujours su. Son accession vers le trône, vers la puissance ne se fera pas en une seule journée. La patience est une qualité qu'il possède, dans l'ombre pour l'instant, il capture les parcelles de lumière dans l'espoir de briller par la suite. Petit oiseau qui deviendra grand, bientôt le beau cygne pour briller face au peuple. Un jour il le sait, il deviendra important. Pour l'instant il n'est qu'un gigolo de luxe, un morceau de viande que l'on utilise. Il fait semblant d'être manipulable et manipulé. Un peu trop servile parfois, il se montre admiratif envers les purs alors qu'en vérité il n'en est rien. Les impurs, les purs, ils sont tous les mêmes pour lui. Des pions qu'il souhaite bouger pour accéder plus rapidement vers le pouvoir. Une soif qui ne peut être étanchée pour l'instant. Bien trop faible, il est bien dans trop bas dans l'échelle de la société. Les secrets qu'il a en sa possession sont bons, mais ils ne sont pas scandaleux. Il lui fallait quelque chose, mettre main mise sur quelqu'un et commencer à jouer à ce jeu dangereux des trônes. Joanis s'en pensait capable. Douce illusion ou réel chance, il ne le saura qu'en essayant.

Aujourd'hui sa mission était de donner la leçon à Ciaran O'Hara qu'il entraîne depuis son plus jeune âge. Ce jeune garçon intriguant a tout de suite attiré l'oeil de Joanis qui a senti quelque chose. Une coquille qui pourrait s'effriter avec le temps, devenir de la poussière pour qu'il puisse frapper et pénétrer à l'intérieur. Mais il devrait faire attention, la famille O'Hara est puissante et vicieuse. Le beau cygne ne devrait pas se brûler les ailes trop vite. C'est pour cela qu'il tente d'attendre et de ne pas se montrer désobligeant envers son employeur pour la journée. Parfois il aimerait se montrer impétueux. Le plaquer contre le mur, faire grimper un certain désir et lui faire avouer de sombres secrets. Doux rêve encore une fois, car il sait que ce n'est pas aussi simple. La manipulation ne se fait pas en un jour, c'est long, un peu trop parfois. Joanis venait de transplaner  juste devant l'enceinte de la résidence O'Hara qui se situait dans le chic district trois. Il avait l'habitude de s'y rendre, il y avait des clients. Pénétrant dans la demeure il s'inclina à chaque fois qu'il pensait voir une personne importante. Le rendez-vous avait été fixé à seize heure tapante. Joanis était présent dix minutes avant, ne préférant pas être en retard face à un pur. Il savait que c'était très mal vu et ne préférait pas s'attirer les foudres de cette famille peu indulgente à l'égard des impurs. Pénétrant dans la pièce qui était la salle d'entraînement de d'habitude, normalement le jeune homme ne devrait pas tarder.

Joanis se mit à l'aise et déposa ses affaires à l'endroit où elles étaient d'habitude. A l'aide de sa baguette il fit léviter son manteau ainsi que la mallette qui l'accompagnait toujours dans un coin de la pièce pour ne pas être dérangé. Se tenant sur l'estrade de duel, il vit la porte s'ouvrir et c'était enfin le fils O'Hara qui était là. S'inclinant face à lui comme le voulait la procédure il commença à élever la voix. « Bonjour monsieur O'Hara, je me suis permis de venir un peu en avance dans le but d'être prêt avant que vous arriviez. » dit-il pour justifier le fait qu'il était présent dans la pièce. Toujours montrer le plus grand respect à un pur, lui faire croire qu'il avait le pouvoir et la main mise sur soi. Pourtant c'était faux, s'il le voulait Joanis pourrait maîtriser le jeune homme aisément à l'aide de sa baguette ou même par des ruses dont Joanis connait les rouages. « La leçon d'aujourd'hui portera surtout sur l'entraînement des sortilèges informulés. Ils seront forts utiles par la suite et il est nécessaires que vous connaissiez l'utilisation complète de ces sortilèges. » Bon professeur qu'il était. S'il avait voulu il aurait sans doute pu postuler pour devenir professeur à l'école de magie. Bien sur qu'il aurait été un excellent professeur de sortilèges, mais bon le destin ne lui réserve pas cela. Du moins c'est ce qu'il se dit. Être professeur n'est pas une vocation, il est doué pour ça. Mais en même temps Joanis sait qu'il est doué pour beaucoup de choses. La modestie ne l'étouffera jamais en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
 
(ciaran) burning desire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Legend of the burning sands
» Ces vérités étranges qui parfois vous traversent l'esprit
» ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning »
» Ciaran du Val d'Anduin
» Bite me, it's a naughty desire ▬ Melody

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum