Partagez | 
 
Just forget the world ~ Elizabeth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
grade 1

s'adresse au peuple
in town since : 08/05/2017
howlers : 64
silver sickles : 505
avatar : Lucas Bernardini
credits : Moi
Voir le profil de l'utilisateur http://bloodtournament.forumactif.com/t581-jaden-gardner-doesn-t-it-feel-like-our-time-is-running-out#6722http://bloodtournament.forumactif.com/t554-jaden-gardner-he-who-

grade 1
Jeu 8 Juin - 19:54
Les lumières de la salle de réception brillaient aussi fort que les diamants portés en collier par les femmes présentes à la fête. Les sourires de façade étaient de mise, distribués à la pelle à amis ou ennemis confondus. On s'échangeait des piques et des ragots entre deux danses, discutait des alliances politiques autour d'un verre ou simplement de la dernière acquisition en date de telle ou telle famille. Un observateur extérieur sans expérience pourrait sans doute louper toutes les subtilités sociales qui se déroulaient pendant une telle réception, ou même s'effarer en comprenant les différents rouages de la société pure anglaise, n'en comprenant pas l'intérêt. Pourtant, c'était ainsi que la plupart de l'élite sorcière s'amusait, voyant un moyen pour provoquer au sus et à la vue de tous sans déclencher de polémique, mais aussi de se rapprocher d'autres personnes sans qu'un scandale n'éclate.

Si Jaden s'était rendu à la réception organisée par un étranger pur de passage, c'était avant tout pour oublier un peu les récents événements qui avaient secoué plus d'une personne au Ministère. Pressé de pouvoir se changer les idées, il n'avait pas hésité avant d'accepter l'invitation, ne doutant pas que l'étranger serait une personne particulièrement intéressante à rencontrer dans tous les cas. La couverture médiatique qu'il en tirerait serait également suffisamment importante pour faire monter un peu plus sa cote, déjà haute auprès d'un peuple qui voyait en lui un homme dévoué à leur cause depuis plusieurs années. Soigner ses relations internationales ne pouvait pas faire de mal. La diplomatie aurait sans doute été sa voie s'il n'avait pas décidé que la protection des civils était sa priorité absolue.

La Gardner avait toujours eu pour habitude, après quelques mots polis échangés avec telle ou telle personne, d'aller trouver son véritable amusement en rejoignant Elizabeth Lancaster, son ennemie de toujours, pour lancer de subtiles hostilités qui ne manquaient jamais de le divertir au fur et à mesure que les piques ne s'échangeaient. Pour une fois cependant, Jaden avait dérogé à la règle, incertain quant à la façon dont pourrait se dérouler une conversation avec Elizabeth. Leur dernière entrevue remontait justement au drame qui avait secoué le Ministère, drame pendant lequel ils s'étaient retrouvés bien plus proches que les convenances ne l'exigeaient, chose à laquelle Jaden repensait malgré lui assez souvent. C'était d'ailleurs pour cette raison que le Gardner ne souhaitait pas se confronter à elle ce soir, malgré ce réflexe idiot qu'il avait de la chercher des yeux à intervalles réguliers.

Pour s'en empêcher, il s'occupait ailleurs, discutant avec des amis à lui sur des sujets sans importance, souriant sans cesse avec un verre à la main. Il n'y avait qu'une seule règle à respecter pour qu'il ne batte pas en retraite : ne pas parler des événements qui avait eu lieu au Ministère. Il n'était pas là pour ça. C'est au détour d'une énième conversation à propos du rapprochement étrange entre deux héritiers de familles ennemies que Jaden se rendit enfin compte qu'Elizabeth n'était plus là, le libérant d'un poids certain, comme si une pression dont il ignorait la cause se dissipait enfin en même temps qu'un léger goût amer lui remplissait la bouche. Il n'avait pas à se sentir déçu qu'elle se soit échappée de la soirée et pourtant il l'était.

Ressentant soudainement le besoin de prendre l'air pour se remettre les idées à la bonne place, Jaden s'excusa et se dirigea vers la sortie, posant son verre avant de franchir la porte qui menait aux jardins. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il faillit justement percuter l'objet de son obsession de la soirée alors qu'elle tentait de retourner à l'intérieur ! Il mit alors une seconde à hésiter avant de finalement s'incliner pour la saluer et de s'emparer de son bras pour l'entraîner avec lui dans les jardins.

-Votre altesse ! J'ai négligé tous mes devoirs envers vous ce soir, d'habitude je n'attends pas autant avant de venir vous parler, mais je vois qu'une force supérieure à décidé de nous mettre une fois de plus sur le chemin l'un de l'autre. Qui sommes nous pour prétendre y résister ?

Jaden avait du mal à se prétendre enjoué pour cette fois, un sérieux étrange s'emparant de lui alors qu'il retrouvait le contact et la proximité de cette femme qu'il avait appris à aimer détester. La décision lui était venue rapidement, presque sans hésitation. Il avait besoin de savoir ce qui avait changé entre eux. C'est donc d'autorité qu'il l'emporta pour une balade, vers les hautes haies d'un jardin dont il souhaitait faire plus ample connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
grade 2

s'adresse au peuple
in town since : 29/04/2017
howlers : 336
silver sickles : 1395
avatar : Alejandra Alonso
credits : Blowssom.
Voir le profil de l'utilisateur http://bloodtournament.forumactif.com/t383-elizabeth-the-story-of-my-lifehttp://bloodtournament.forumactif.com/t382-that-s-why-we-re-making-headlines-elizabethhttp://bloodtournament.forumactif.com/t210-elizabeth-i-always-wi

grade 2
Ven 9 Juin - 21:51
Contrairement à ses habitudes, Elizabeth ne s’amusait pas. Oh, la princesse souriait quand on lui parlait, dansait quand on le lui proposait, et donnait l’impression qu’elle passait le meilleur moment de sa vie. Mais concrètement, non, elle ne s’amusait pas. Elle aimerait même être ailleurs en cet instant. Mais elle avait une image à entretenir, et son absence aurait été tout de suite remarqué, alors quand elle avait reçu l’invitation du dignitaire étranger, elle s’était contentée de soupirer avant de commencer à prévoir sa tenue. En elle-même, la soirée était un succès. Très bonne musique, rafraichissements toujours présents, une bonne partie du gratin anglais, et un hôte tout à fait charment. Agréable à voir, cultivé et avec beaucoup d’humour même. Alors oui, elle n’avait aucunes remarques à faire de ce côté-là. Elizabeth avait cependant la tête bien trop chargée avec les évènements du Ministère pour arriver à s’amuser. Le Ministère, attaqué. Quelques jours au paravent, cette idée lui aurait été impensable. Et pourtant c’était bel et bien arrivé. Les autorités ne savaient pas encore qui, ou pourquoi un tel acte avait été perpétué, mais ils se pensaient capable de découvrir cela sous peu. La jeune femme voulait bien entendu savoir tout cela, mais ce n’était pas ce qui préoccupait son esprit ces derniers jours. Ce qu’elle avait découvert durant l’attaque, cette information dont elle ne savait que faire pour le moment la troublait énormément. Et puis il y avait Jaden.

Elizabeth rit à une remarque de son interlocuteur tout en sentant ses yeux glisser sur la foule. Jaden Gardner qui était avec elle durant l’attaque, qui s’était retrouvé bien trop longtemps proche d’elle, et dont ses yeux ne semblaient pas pouvoir s’empêcher de chercher du regard. A cette heure-ci, elle devrait déjà être entrain déchanger des piques avec lui, comme à leur habitude. Mais le fait était qu’elle ne savait pas comment l’aborder. Comment devait-on se comporter avec quelqu’un qui avait passé la majeure partie d’une attaque terroriste avec l’une de ses mains collées à vos fesses ? Nulles doutes que le très vénérable Arabella Garner n’aurait jamais osé songer à un tel scénario. Et puis, il y avait les rêves. Merlin, rien que d’y penser elle sentait une légère rougeur se propager sur son visage. La jeune femme s’excusa auprès de ses compagnons, et sortit prendre l’air. Le temps était doux dehors, bien que la nuit soit déjà tombée depuis longtemps. Cela fit miracle sur ses joues.

Elizabeth grimaça légèrement. C’était ridicule. Depuis quand est-ce qu’elle évitait Gardner ? Il n’y avait aucune raison pour qu’elle se comporte ainsi, aucune ! Elle était une Lancaster. Elle n’allait pas fuir devant un Gardner ! Et ce n’est pas quelques rêves qui allaient changer ça ! Même si après certains, elle n’était pas sûr de pouvoir le regarder dans les yeux sans rougir … Non, mauvais cheminement de pensé ! La jeune femme laissa échapper un soupire d’agacement. Merlin, elle se comportait comme une adolescente face à son premier béguin. Béguin qu’elle n’avait pas ! Ses non-existantes hormones avaient justes décidés de se réveiller tout d’un coup. Et pour une raison obscure, avaient décidés que le Gardner était digne d’intérêt, ce qu’elle ne comprenait pas le moins du monde. Il n’y avait rien qui l’intéressait chez le Gardner. Certes il remplissait tous les critères d’un physique attrayant, et sa personnalité pouvait être charmante quand il ne l’utilisait pas pour se moquer d’elle. Il avait de la culture, était loin d’être bête, savait tenir une conversation, avait de l’honneur, et son sourire était juste- bon ça suffit ! Elizabeth Anabelle Lancaster ! Tu vas aller lui parler comme tu le fais normalement, vous aller vous chamailler pour le restant de la soirée, et allaient la quitter tous deux en vous détestant comme d’habitude, et tout sera nor-male ! Alors arrête de te comporter comme une gamine effarouchée, et va lui parler par les couilles de Merlin !

La jeune femme fit demi-tour pour se diriger vers l’entrée de la réception, lorsque dans sa précipitation, elle faillit rentrer dans quelqu’un. Elizabeth ouvrit la bouche pour s’excuser, et faillit s’étrangler lorsqu’elle vit qui était en face d’elle. Toute sa belle détermination, envolée en une seconde, et la jeune femme se força à retenir un rougissement qui menaçait d’apparaitre. Elle se rappela ses manières quand elle le vit s’incliner devant elle. « Auror Gardner. » le saluât-elle en s’inclinant légèrement. Elle ouvrit la bouche pour lui réciter les quelques mots de politesse qu’imposait l’étiquette, lorsqu’il lui attrapa le bras pour l’entrainer de nouveau dans le jardin de leur hôte. « Il semblerait que nous devions effectivement nous plier à une volonté supérieure. Mais j’ignorais que nos discussions étaient importantes à ce point pour vous. » C’était presque de l’humour venant d’elle.

Elizabeth paniquait. Ça ne se voyait pas, mais elle paniquait bel et bien derrière son masque de glace. Elle qui n’avait jamais peur de prendre la parole devant Jaden, voilà qu’elle ne savait pas quoi lui dire. Surtout maintenant qu’ils étaient arrivés dans un labyrinthe végétal et étaient définitivement isolé des autres. Pourquoi est-ce qu’ils les avaient conduits jusqu’ici ? C’était hautement inconvenant pour eux de se retrouver seuls de la sorte. Quoique toujours moins qu’avoir ses cuisses autour de ses hanches- et on arrête cette pensée tout de suite. La jeune femme se gratta discrètement la gorge pour faire partir sa gêne avant de prendre un ton neutre. « J’espère que vous vous êtes remis de nos aventures au Ministère ? » … Merlin cette formulation était horrible.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
grade 1

s'adresse au peuple
in town since : 08/05/2017
howlers : 64
silver sickles : 505
avatar : Lucas Bernardini
credits : Moi
Voir le profil de l'utilisateur http://bloodtournament.forumactif.com/t581-jaden-gardner-doesn-t-it-feel-like-our-time-is-running-out#6722http://bloodtournament.forumactif.com/t554-jaden-gardner-he-who-

grade 1
Sam 10 Juin - 1:05
À sa grande surprise, Elizabeth ne résista pas lorsqu'il s'empara d'autorité de son bras, suivant le mouvement et se fendant d'un trait d'humour qui su ramener le sourire sur les lèvres du Gardner. Leurs conversations, aussi désagréables qu'elles pouvaient le sembler, avaient effectivement plus d'importance pour lui que la plupart des gens ne pouvaient en douter. Certains observateurs attentifs auraient cependant pu déduire de cet acharnement à se confronter à elle qu'il appréciait véritablement le temps passé à provoquer la princesse, chose qu'il comptait jusque là comme le simple de plaisir de faire redescendre un peu Elizabeth de son piédestal, mais qui désormais prenait une toute nouvelle dimension. Cette escapade forcée dans les bas-fonds du Ministère avaient en effet réveillé en lui des choses qu'il pensait avoir inventé lors de ses jeunes années à Poudlard.

-Pourtant je pensais que si quelqu'un le savait, c'était bien vous qui me donniez jusqu'à présent la réplique.

Comme une pièce de théâtre bien ficelée qui avait soudainement pris un tournant inattendu, changeant les codes de la pièce tout autant que le jeu des acteurs, comme en témoignait le léger malaise que Jaden ressentait en cet instant même. Il ne savait plus exactement comment il devait se comporter avec elle, comme si soudainement, tous les repères qu'ils avaient soigneusement installés auparavant venaient de s'évaporer, ne laissant entre eux que cette étrange tension qui les prenait parfois lorsqu'ils avaient le malheur de se trouver seul à seul.

La question qu'elle lui posa n'aida d'ailleurs pas à libérer le Gardner de cette tension, repensant aux étranges moments passés dans cet ascenseur, sa main solidement accrochée aux fesses délicieusement fermes de la princesse Lancaster. Quant à la suite des événements, elle était malgré lui devenu un sujet de fantasme, le surprenant lorsqu'il laissait son esprit vagabonder hors du moment présent. Il ne s'était jamais imaginé qu'il serait un jour amené à être aussi proche d'Elizabeth et l'idée lui convenait parfaitement jusqu'à ce qu'il renoue enfin avec cette proximité, faisant écho à cet instant aussi bref qu'intense qu'ils avaient tous deux partagés dans leur jeunesse.

-La vie d'auror a beau être parsemée d'aventures, je dois vous avouer que celle-ci était particulièrement... inhabituelle, dirais-je.

Il n'avait certes pas l'habitude d'avoir une femme accrochée à ses hanches pendant ses missions, ce qui était d'ailleurs mieux comme ça étant donné l'étrange frustration qui s'était emparé de lui et n'avait pas voulu le lâcher de toutes leurs « aventures », comme Elizabeth les avait si bien appelé. La situation n'aurait pas été si grave, Jaden aurait sans doute simplement pris le parti d'évacuer toute cette frustration d'une manière ou d'une autre. De préférence en profitant du fait qu'ils étaient étaient collé l'un à l'autre pour récidiver ce crime contre la décence qu'ils avaient tous les deux orchestré contre leur gré dans les couloirs de Poudlard. D'ailleurs, à la simple pensée de ses lèvres retrouvant les siennes, le cœur de Jaden s'emballait, aussi se força-t-il à repousser cette idée le plus loin possible pour le moment.

-Pourtant il me semble que si quelqu'un devrait avoir eu du mal à se remettre de nos aventures, c'est bien vous. Je ne vous ai pas vu rougir aussi fort depuis... au moins dix ans, au bas mot.

Une vision qui n'avait pas manqué de le ravir. Déstabiliser Eliabeth Lancaster était l'un de ses passe temps préféré, mais il était rare qu'il y réussisse à ce point. Le résultat était en général un peu plus serré, mais sans doute avait-il eu l'avantage de s'être déjà retrouvé dans une telle situation avec une femme, contrairement à ce qu'il croyait savoir d'elle.

-Une couleur qui vous va à ravir d'ailleurs, si je puis me permettre, rajouta-t-il avec un sourire en coin.

Cette proximité, en plus du fait qu'ils étaient pour une fois parfaitement seuls tous les deux, semblait avoir exacerbé cette étrange tension qui planait entre eux, tension qui le poussait à la provoquer sur des terrains plus qu'inhabituels, ce genre de conversation ne convenant absolument pas à un milieu rempli de témoins. Jaden comptait d'ailleurs profiter de cette absence de public pour explorer les multiples possibilités qui s'offraient à lui, cherchant à refaire fleurir cette couleur délicieuse qui peignait les joue d'Elizabeth lorsqu'elle se sentait gênée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
grade 2

s'adresse au peuple
in town since : 29/04/2017
howlers : 336
silver sickles : 1395
avatar : Alejandra Alonso
credits : Blowssom.
Voir le profil de l'utilisateur http://bloodtournament.forumactif.com/t383-elizabeth-the-story-of-my-lifehttp://bloodtournament.forumactif.com/t382-that-s-why-we-re-making-headlines-elizabethhttp://bloodtournament.forumactif.com/t210-elizabeth-i-always-wi

grade 2
Dim 11 Juin - 22:03
Merlin qu’elle était mal à l’aise. Et c’en était presque ridicule : mal à l’aise à cause de Gardner ? C’était une première. Surtout après toutes ces années passés à se chamailler dès qu’ils le pouvaient. Oh, ils s’en étaient dit des choses, pas toujours gentilles d’ailleurs, et il lui était déjà arrivée d’être tellement furieuse contre lui que seul la présence de témoins autour d’eux, l’avait empêché de l’étrangler de ses propres mains. Elle avait déjà été agacée, exaspérée, énervée, mais gênée, jamais. Pourtant elle l’était, et elle pouvait sentir la tension qui s’était installée entre eux deux sans vraiment savoir si elle l’appréciait ou non. « Sachant que nous passons le plus clair de nos discussions à nous insulter à demi-mots, permettez-moi d’en douter. »

Gênée, elle l’était, et ça se voyait dans son choix de mot. « Aventures » vraiment Lizzie ? Quoi qu’il est vrai que se retrouver à explorer les basfonds du Ministère accrochée aux hanches du Gardner était une aventure en soi … Et rien que d’y penser, la jeune femme sentit ses joues commencées à s’enflammer de nouveau, pour son plus grand agacement. Merlin, personne ne lui avait jamais dit à quel point les hormones pouvaient être agaçantes ! Et le fait de se retrouver seule avec le Gardner, caché à la vue de tous par l’épaisse haie végétal, n’aidait en aucun cas son cas.

Elizabeth se sentie rougir légèrement face aux paroles de Jaden. Oh Merlin, est-ce qu’il avait besoin de mentionner ça ? Rougir n’était pas dans ses habitudes, elle le savait. Mais il n’était pas non plus dans ses habitudes de se retrouver à califourchon sur l’homme qu’elle détestait depuis des années. Pas qu’elle eut l’habitude de le faire avec d’autres hommes ! Elle ne l’avait jamais fait tout court, et n’éprouvait ni le besoin, ni ne voyait l’intérêt de telles escapades, sachant qu’elle finirait mariée avec ou contre son gré un jour ou l’autre. C’était d’ailleurs l’une des rares choses que sa sœur Amelia et elle avaient en commun. La jeune femme n’avait d’ailleurs toujours pas digéré le fait que le Gardner c’était moqué d’elle ainsi pour l’affaire des journaux. Y repenser, l’énerva suffisamment pour faire disparaitre sa rougeur inopportune. « Inutile de vous inquiéter de la sorte, ma rougeur et moi-même nous sommes parfaitement remises de l’affaire du Ministère. »

Enfin c’est ce qu’elle croyait, car à peine le dernier mot sortit de la bouche du Gardner, qu’Elizabeth sentit son visage tout entier s’enflammer. Elle le fusilla du regard, reprenant rapidement ses vieilles habitudes. Elle ne prit pas cette remarque comme un compliment. Comment l’aurait-elle pu alors que tout ce qui sortait de sa bouche à son encontre depuis qu’elle le connaissait, n’était que des moqueries à son égard ? Visiblement il était impossible d’avoir une conversation polie avec le Gardner. Elle ne savait même pas pourquoi elle avait essayé. « La flatterie ne marche pas avec moi, Gardner. Je sais que vous ne le pensez pas. » Son ton est redevenu froid sous l’insulte, car ça ne pouvait en être qu’une. Gardner ne lui donnera jamais de compliments, pas des sincères en tout cas. Et ça lui laissait un étrange gout amer dans le fond de la gorge.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
grade 1

s'adresse au peuple
in town since : 08/05/2017
howlers : 64
silver sickles : 505
avatar : Lucas Bernardini
credits : Moi
Voir le profil de l'utilisateur http://bloodtournament.forumactif.com/t581-jaden-gardner-doesn-t-it-feel-like-our-time-is-running-out#6722http://bloodtournament.forumactif.com/t554-jaden-gardner-he-who-

grade 1
Mer 14 Juin - 13:25
Jaden ne pu s'empêcher de laisser échapper un petit rire lorsqu'elle souligna le fait que leur activité préférée consistait à s'envoyer des insultes sous un verni de politesse et de condescendance épais. En vérité il comprenait sa répartie, lui-même ne voyant la plupart du temps qu'un banal échange de méchancetés gratuites avec une jeune femme qu'il ne pouvait pas supporter, cependant lorsqu'il y pensait réellement, le Gardner ne pouvait nier qu'il appréciait sincèrement ces moments passés avec elle, ne serait-ce que pour quelques minutes, à s'échanger des piques. C'était un véritable divertissement pour lui et il était presque sûr que c'était également le cas pour Elizabeth, bien qu'elle ne l'ai pas encore compris.

En revanche, qu'elle parle de flatterie l'indisposait légèrement. Jaden n'avait jamais fait de compliments à Elizabeth qu'il ne pensait réellement. Jaden n'avait jamais fait de compliments tout court à Elizabeth d'ailleurs, c'eut-été de mauvais goût au milieu d'une conversation animée par des insultes. Pourtant, Jaden devait reconnaître qu'il ne risquerait pas de manquer d'inspiration pour complimenter une telle femme, si seulement elle ne se montrait pas aussi désagréable avec tout ce qui n'était pas un Lancaster ou un Rosebury. Se détendre un peu lui irait à ravir.

-Allons Princesse, vous me connaissez assez pour savoir que je ne suis pas de ceux qui vous flatte. Je suis très sérieux que je dis que ce rouge vous va bien, c'est absolument... il chercha pendant quelques secondes le mot juste, puis le trouva, un sourire un brin provocateur sur les lèvres : adorable.

Il s'arrêta de marcher pour mieux la regarder, se demandant à quel moment exactement il avait commencé à apprécier cette fureur qu'il voyait parfois briller dans ses yeux, à quel moment il était passé de l'animosité à l'envie pure et simple de passer un temps aussi désagréable soit-il avec une même personne. Bien entendu, il avait déjà soupçonné à une époque éprouver quelque chose de plus complexe que de la simple détestation pour Elizabeth Lancaster, mais il avait rapidement décidé que l'idée était stupide, malgré le baiser passionné qu'ils avaient échangé à Poudlard. Cependant, l'avoir eu accrochée à ses hanches pendant autant de temps au Ministère avait remis certaines choses en perspectives.

-Et pour rebondir sur ce que vous m'avez dit, je suis sûr de ne pas me tromper en affirmant que si je ne venais pas vers vous pendant l'une de ces réceptions, je vous manquerais.

Son sourire ne l'avait pas quitté. Jaden faisait preuve d'une arrogance sans nom en lui affirmant une telle chose, cependant il savait que l'hésitation ne mènerait à rien s'il souhaitait obtenir les réactions qu'il cherchait. Qu'elle s'énerve, qu'elle enrage, qu'elle rougisse, Jaden adorait la faire réagir, tout comme il avait adoré l'avoir aussi démunie dans ses bras à chaque fois qu'elle se souvenait de la situation précaire dans laquelle elle se trouvait. L'instant avait cependant été trop sérieux pour qu'il en profite comme il aurait souhaité le faire, un mal pour un bien.

-Vous ne pouvez plus me le cacher maintenant, vous creviez de jalousie lorsque cet article vous a laissé penser que j'avais une liaison avec votre sœur... ça prouve bien que vous appréciez ma compagnie d'une façon ou d'une autre

Cette intrusion dans son bureau avait été à la fois surprenante et pleine d'intérêt. Il avait rarement vu Elizabeth se comporter de manière aussi cavalière, perdant son calme pour une histoire de potins sans intérêt. Il avait également rarement ressenti autant de tension dans son propre bureau, pendant un instant, il avait même cru que s'il n'avait pas ouvert cette porte... Il s'arrêta avant de terminer cette pensée. Il avait beau avoir trouvé un nouveau sujet pour taquiner Elizabeth, il lui semblait ridicule d'imaginer qu'elle ai pu lui tomber dans les bras malgré tout cette électricité dans l'air.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
grade 2

s'adresse au peuple
in town since : 29/04/2017
howlers : 336
silver sickles : 1395
avatar : Alejandra Alonso
credits : Blowssom.
Voir le profil de l'utilisateur http://bloodtournament.forumactif.com/t383-elizabeth-the-story-of-my-lifehttp://bloodtournament.forumactif.com/t382-that-s-why-we-re-making-headlines-elizabethhttp://bloodtournament.forumactif.com/t210-elizabeth-i-always-wi

grade 2
Jeu 15 Juin - 23:58
Les joues toujours brûlantes, Elizabeth émit un petit bruit méprisant face au nouveau compliment du Gardner. Elle ne le croyait toujours pas. Certes, elle savait qu’il n’était pas du tout du genre à s’abaisser à la flatterie, mais Jaden lui faire un compliment ? L’idée était juste ridicule. Et adorable ? Il n’y avait rien d’adorable chez elle, et très certainement pas ce rougissement de plus en plus agaçant. « Je dois avouer que c’est bien la première fois qu’on emploi le mot adorable pour décrire une partie de ma personne. J’ai plus l’habitude d’entendre des mots tels que magnifique, sublime et resplendissante, voyez-vous. » Ce n’était pas de la vanité, elle savait qu’elle répondait à pratiquement tous les critères de beauté de leur temps, et elle savait très bien l’effet qu’elle avait sur les gens. Elle était vierge, pas stupide. Etre qualifiée d’adorable était presque insultant à côté. Particulièrement quand Gardner la regardait avec ce sourire provocateur.

Il l’énervait. C’était comme ça depuis des années, et ça n’avait fait que s’amplifier avec le temps. Elle ne se rappelait pas quand et comment ça avait commencé, et n’était pas sûr de vouloir le savoir. Mais si elle y réfléchissait, elle n’était même pas sûr qu’il y ait eu une raison à leur mésentente. Hormis leur famille respective bien entendu. Elle ne l’aimait pas, et souhaitait rester le plus loin de lui le plus longtemps possible. Alors pourquoi lorsqu’elle participait à une soirée, elle se surprenait à le chercher des yeux ? Elle ne comprenait pas.

Elizabeth lui jeta un regard impassible. « Vous présumez de votre importance à mes yeux, Auror Gardner. Et sachez que mes réceptions se passent toujours très bien sans votre présence. » Mensonge. Deux fois sur trois elle s’ennuyait à en pleurer, et son seul amusement devenait sa joute verbale avec le Gardner. Mais ça, les Rosebury deviendraient des adorateurs d’impurs avant qu’elle ne lui avoue une chose pareille.

Jalouse ? Elle ? Et à propos de quoi ? Son comportement n’avait pas été digne de son rang elle le reconnait maintenant, et rien qu’y penser la mortifiait, mais de là à dire qu’elle était jalouse ? Ridicule. La réputation de sa sœur avait été mise en danger et elle avait donc réagie en tant que tel. C’est tout. Oui le fait qu’elle ait choisie de venir en premier voire le Gardner était étrange, et encore aujourd’hui elle ne savait pas pourquoi elle avait fait ça, mais il n’y avait rien d’ambiguë chez elle. La boule au ventre qu’elle avait ressentie en apprenant la supposée liaison de sa sœur avec Jaden, était lié au dégout que lui inspirait toute sa famille, tout comme cette colère qui s’était emparée d’elle. Donc non, elle n’était pas jalouse d’une possible liaison entre Jaden et Amelia.

« Vous vous faites des illusions, Gardner. » lui répondit-elle d’un ton froid à ses suppositions. « Votre compagnie m’est tout au plus tolérable. » La gêne qu’elle avait ressenti au début de la conversation s’était totalement dissipée, pour laisser place à l’agacement habituel qu’elle ressentait en sa présence. La jeune femme en était presque soulagée.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
grade 1

s'adresse au peuple
in town since : 08/05/2017
howlers : 64
silver sickles : 505
avatar : Lucas Bernardini
credits : Moi
Voir le profil de l'utilisateur http://bloodtournament.forumactif.com/t581-jaden-gardner-doesn-t-it-feel-like-our-time-is-running-out#6722http://bloodtournament.forumactif.com/t554-jaden-gardner-he-who-

grade 1
Ven 16 Juin - 23:40
Un rire moqueur s'échappa des lèvres de Jaden lorsqu'elle lui répéta les adjectifs utilisés pour décrire une quelconque partie de sa personne par d'autres. Il n'était pas vraiment étonné que ce genre de termes reviennent pour flatter une princesse, des mots trop gros, trop forts pour qualifier une personne aussi belle soit-elle. Un vocabulaire de musée utilisé pour commenter les pièces qui s'y trouvaient, par hypocrisie ou simplement par envie de passer pour un connaisseur sur un sujet inconnu de la personne qui l'utilisait. Il était facile d'invoquer des mots comme ça à tout va, mais il y avait toujours ce manque d'honnêteté flagrant derrière qui l'incommodait lorsqu'il souhaitait faire un compliment véritable.

-Allons Elizabeth, ces mots ne sont utilisés que pour décrire des objets ou des femmes dont on ne voit pas d'autre intérêt que de servir de potiche dont la valeur s'arrête à la forme de son corps. Je vous croyais assez maline pour ne pas vous enorgueillir de tels compliments, répliqua-t-il innocemment. Je préfère appeler une femme rayonnante, adorable, chaleureuse... mais il est certain que ce n'est pas le genre de terme que vous avez l'habitude d'entendre, entouré par tous vos flagorneurs.

Jaden avait d'ailleurs du mal à imaginé quiconque donner du « chaleureuse » ou « rayonnante » à Elizabeth. Elle se plaisait tant à passer pour une femme froide et fermée qu'elle n'avait jamais dû entendre ces mots de la part de qui que ce soit. Il n'y avait donc rien d'étonnant à ce qu'elle ne comprenne pas l'idée même d'être désignée comme étant adorable. Un compliment lancé dans l'oreille d'une sourde, Jaden se disait presque qu'il aurait dû épargner sa salive. En revanche, il ne se gêna pas pour lui rappeler qu'elle n'était pas insensible à sa présence, chose qu'elle nia évidemment, lui reprochant de croire un peu trop en sa propre importance.

Ces paroles firent arquer un sourcil à Jaden. Voilà qu'une femme qui passait sa vie à se complaire de sa propre importance venait lui dire qu'il se montrait trop présomptueux en surestimant la sienne. De son vivant il n'aurait pas pensé rencontrer quelqu'un avec tant de culot, même si une telle chose n'aurait pas du l'étonner venant d'Elizabeth Lancaster, princesse en titre. Il ne ferait plus l'erreur de sous-estimer son toupet.

-Ah vraiment ? Dans ce cas pourquoi avoir accepter de m'accompagner ce soir ? Pourquoi ne pas vous effaroucher que nous soyons ainsi coupés du reste de la soirée ? Et pourquoi m'avez vous cherché du regard tout le temps que nous étions à la réception ?

Il le savait pour avoir lui-même eu du mal à s'empêcher de garder ses yeux fixés sur les personnes à qui il parlait, ou avec lesquelles il dansait. Il avait donc eu tout le temps de pouvoir jouer avec elle à qui surprendrait l'autre en train de regarder dans sa direction. Un jeu auquel ils jouaient même sans le vouloir dans la plupart de leurs soirées communes, même si ce soir avait été un peu différent à cause de l'émotion dans laquelle leurs dernières aventures au ministère les avaient laissé. Émotions dont ils s'étaient remis rapidement après avoir échangé quelques paroles, bien que la conversation tournait désormais autour d'un sujet qu'ils n'avaient pas l'habitude d'explorer.

-Vous vous voilez la face, toutes vos paroles sont démenties par votre comportement envers moi. Et pourtant vous n'êtes pas capable d'apprécier à sa juste valeur l'unique véritable compliment que je vous ai fait en... au moins dix ans.

En vérité, il ne se rappelait pas de la dernière fois qu'une parole véritablement aimable avait franchi ses lèvres à l'intention de la princesse Lancaster et pour cause ! Elizabeth était une femme frustrante, Jaden avait envie de croire qu'elle était plus que ce qu'elle paraissait, mais il se trouvait éternellement déçu de se rendre compte qu'elle ne montrait rien d'autre que de la froideur et une tendance à être désagréable parfaitement ennuyeuse. Voilà la raison pour laquelle il se plaisait tant à la faire sortir de ses gonds, chaque éclat de colère, chaque rougissement était un pas de plus vers ce qui se cachait derrière ce froid polaire.
Revenir en haut Aller en bas
 
Just forget the world ~ Elizabeth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Meryl - " If I just lay here, Would you lie with me and just forget the world? "
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum