intrigue deux
the blood tournament
Impurs, we welcome you. We salute your courage and your sacrifice... and we wish you... A Happy Blood Tournament ! And may the odds be ever in your favor.


Partagez
 
(BALIA) Love Game
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baltazar O'Hara

s'adresse au peuple
in town since : 30/04/2017
howlers : 98
silver sickles : 0
avatar : Evan Peters
credits : AILAHOZ
Voir le profil de l'utilisateur
grade 0

(BALIA) Love Game Empty
grade 0
Mar 9 Mai - 11:10

Lovegame
Are you in the game ?
Londres, district 3.

Le jour venait de faire place à l'obscurité rassurante des nuits sans lune. Baltazar était dans son élément, les ténèbres lui permettaient de se fondre totalement dans le paysage et de succomber à ses démons sans craindre d'être vu. Malheureusement, ce soir il n'avait aucune chance de pouvoir assouvir ses vices, ses parents l'avaient envoyé au manoir familiale pour accomplir son devoir. Il devait passer la soirée avec Thalia, promise, il ne l'avait toujours pas demandé en mariage et toute sa famille avait les yeux rivés sur lui, bien décidé à voir les O'Hara et les Irvines consolider encore plus leur alliance, pourtant déjà forte. Rien que l'idée de la voir, déplaisait Baltazar alors devoir s'asseoir en face d'elle pour un dîner, se montrer doux et agréable lui semblait insurmontable. D'habitude, il savait jouer à ce jeu, il excellait même dans la matière. Comme tous les O'Hara, il avait appris à contrôler ses pulsions et ses sentiments mais cette fille là le poussait dans ses retranchements et sa colère était de plus en plus dure à dissimuler. C'est donc de mauvaise grâce qu'il monta les dernière marches de la demeure où il fut accueilli par les domestiques à entrer.

Après quelques verres de whisky pur feu, il sentait son corps se détendre petit à petit mais son esprit restait furieux à la perspective de la soirée. Pourtant une pensée n'arrêtait pas de revenir, celle de pouvoir enfin toucher sa peau, sentir ses doigts effleurer sa peau, son esprit commençait même à dériver sur sa bouche, quand il se frappa mentalement. D'habitude, dès qu'il pensait à une femme ses idées étaient bien plus perverses et sensuelles. Il voulait la charmer pour la mettre dans son lit puis repartir une fois la jeune femme anéantie, soit en lui brisant le coeur, soit en brisant sa réputation. Thalia c'était différent, il ne pouvait pas la briser, tout du moins pas encore, elle allait devenir sa femme mais jouer avec elle n'était pas non plus interdit. Il voulait la voir énerver et il savait très bien que jouer la carte de l'indifférence risquait de la vexer. C'est donc résolu, qu'il alla s'installer dans le fauteuil du salon en l'attendant. La soirée allait être longue, vu tout ce que sa famille avait prévu pour eux mais il comptait bien s'amuser de la situation.

Une vingtaine de minutes après son arrivé, la jeune femme venait de faire son entré dans le salon. Toujours aussi belle, Baltazar eut du mal à ne pas sourire face à cette sublime créature, courtois il lui prit la main pour y déposer un baiser à la fois tendre et aussi malsain qu'il le pouvait. Il ne pouvait pas se permettre de lui montrer qu'elle avait un pouvoir sur lui et pourtant si elle savait... Depuis leur rencontre chez les Irvines, il avait eu du mal à simuler son envoutement, elle avait pris chez lui une partie de son être dont il ne soupçonnait pas l'existence, un sentiment nouveau qui l'effrayait et dont il ne souhaitait aucunement révéler au grand jour. Il s'éloigna d'elle, mécontent de ses propres sentiments sans lui adresser le moindre mot pour passer directement dans l'immense salle à manger où un repas les attendait.
the bloody throne - toute copie interdite


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
Baltazar



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

s'adresse au peuple

(BALIA) Love Game Empty
Invité
Mer 10 Mai - 23:50

Lovegame
Are you in the game ?
Londres, district 3.

La chevelure rabattue sur le côté comme une longue couette plaquée, Thalia continuait de réajuster sa robe. Elle se grandit soudainement pour fermer la fermeture éclair de sa robe noire moulante assez courte mais élégante. Elle arborait un maquillage nude tout en ayant tout de même opté pour un rouge à lèvres rouge vif. Elle était en mission séduction ce soir, comme à peu près beaucoup de soirées ces temps ci. Elle ignorait si cela était seulement pour Baltazar car elle voulait également faire bonne impression devant sa future belle famille. Elle savait comment jouer de son image pour paraître la fille parfaite. Après tout, c'était ce rôle qu'on lui avait attribué depuis son plus jeune âge. Aînée de la fratrie, elle n'avait d'autre choix que celui de suivre et donner le bon exemple. Force était de constater qu'elle continuait de le faire, avec plaisir.

Elle descendit les escaliers du manoir familial des Irvine dans une parade assez travaillée et toute la famille la scrutait avec admiration -du moins c'est ce qu'elle désirait le plus à ce moment précis-. Savoir qu'elle avait le soutien indéfectible de sa famille n'avait aucun prix, à part celui de l'assurance, la confiance. Elle ne doutait plus du moment qu'ils étaient là, prêts à l'épauler et l'emmener jusqu'au bout de ce chemin escarpé. Si il y avait bien des interrogations concernant sa future union, celles-ci avaient toutes comme point central Baltazar. En mettant ses petits talons hauts, Thalia respira un bon coup pour se préparer. Elle savait qu'elle ne risquait rien mais elle redoutait comme toujours ses face à face avec Baltazar. Elle devait redoubler d'efforts pour attirer son attention, l'intriguer, le titiller. Elle s'en donnait à coeur joie car elle savait qu'elle pourrait y arriver. D'une façon ou d'une autre, elle était liée à lui et ses parents l'avaient bien compris. Ce soir, il s'agissait tout bonnement d'un nouveau dîner avec à la clé une satisfaction pour les paternels O'Hara & Irvine d'un infime rapprochement. Qu'il s'agisse de quelques paroles ou d'un geste amical, tout était bon à prendre.

Lorsqu'elle entra dans la pièce, elle le vit quasi instantanément. C'était sûrement cela, la bonne chose de l'âme soeur. Avoir un détecteur dès que la dite personne est dans la pièce. Thalia croisa le regard de Baltazar avant même de s'y être préparer. Il avait son verre de whisky dans la main, l'air poli et souriant. Elle lui répondit par un sourire, alors que son coeur battait à tout rompre. Elle se sentait engourdie, transportée et habitée par cette nouvelle énergie : celle de l'amour . Il se leva pour lui donner un baise main. Thalia sentit de l'électricité dans l'air tant il semblait gêné de devoir le faire. La politesse l'y obligeait mais il aurait très certainement préféré s'en passer. Elle resta un moment stoïque, attendant une nouvelle attention envers elle mais Baltazar prit soin de s'éloigner d'elle en une fraction de seconde pour gagner la salle à manger. Interloquée, elle emprunta une mine légèrement déçue et lui lança au loin : " Alors comme ça on part directement se nourrir ? " . Elle commençait d'ores et déjà à le charrier mais elle aimait ça. Elle lui montrait que rien n'allait excuser sa stratégie d'évitement envers elle. Elle lui fit un clin d'oeil avant de prendre place à la table. Avant qu'il puisse prendre une seule bouchée de son assiette, Thalia ajouta : " D'ailleurs, il se peut que j'aille ensuite me dégourdir les jambes dans cette si belle demeure...". Elle avait dit d'une voix si audible que le paternel O'Hara la regardait à présent. Tous les yeux étaient braqués sur elle et elle se dit intérieurement qu'elle venait de marquer un point. C'était une femme qui savait comment faire pour insinuer ses envies sans pour autant s'en vanter. Elle voulait mettre Baltazar au pied du mur. Il devait l'accompagner, coûte que coûte. Maintenant qu'elle l'avait mise au défi, elle attendait avec impatience sa réaction tout en posant sa serviette sur ses genoux. Le premier round venait de commencer.
the bloody throne - toute copie interdite
Revenir en haut Aller en bas
Baltazar O'Hara

s'adresse au peuple
in town since : 30/04/2017
howlers : 98
silver sickles : 0
avatar : Evan Peters
credits : AILAHOZ
Voir le profil de l'utilisateur
grade 0

(BALIA) Love Game Empty
grade 0
Jeu 11 Mai - 1:26

Lovegame
Are you in the game ?
Londres, district 3.

Depuis que Baltazar avait pris soin de s'éloigner de Thalia, le souvenir de ce simple baise main n'arrêtait pas de le hanter. Il n'avait duré qu'une fraction de seconde et pourtant ... Il voulait l'oublier et tentait de toute ces forces de faire abstraction des pensées qui lui venaient à l'esprit quand il fut happé par la voix de sa sublime convive " Alors comme ça on part directement se nourrir ? " Il fut d'abord fier de lui, montrer si peu de considération tout en suivant l'étiquette pour ne pas contrire sa famille, lui faisait penser qu'il avait réussi son coup mais le clin d'oeil de la jeune femme à son égard ruina son enthousiasme. Elle se moquait ouvertement de lui, sa main se serra, furieux, il n'avait pas l'intention de se laisser séduire. D'ailleurs personne n'y était encore parvenu et il comptait bien lui montrer son indifférence face aux nombreux charmes qu'elle possédait, surtout dans cette robe noire. Son esprit était encore en train de vagabonder quand elle lui fit remarquer qu'elle comptait bien rester après le dîner pour prendre le temps de visiter la demeure des O'Hara. Il s'en doutait, il était même au courant qu'il allait devoir faire une visite détaillée à la jeune femme, sa famille l'avait préparé mais qu'elle lui fasse remarquer ses obligations étaient selon lui, un véritable affront. Si elle voulait jouer à ce jeu, elle allait être surprise. Il se leva de table aussi vite qu'il s'y était assis, s'avança vers Thalia un sourire carnassier venait d'apparaitre sur son visage. "Si mademoiselle y tient, pourquoi ne pas la commencer tout de suite, en allant directement aux chambres. Leurs histoires y sont très intéressante, surtout celles que j'ai eu dedans" Il avait prononcé la dernière phrase dans son oreille, sa bouche touchant presque sa nuque comme s'il allait l'embrasser à cet endroit. Il voulait la séduire, lui faire de l'effet pour mieux la frustrer par la suite. Il recula de quelques centimètres sans montrer le moindre signe de faiblesse, alors que tout son être en voulait plus et lui prit la main pour l'obliger à se lever pour fuir de cette salle de réception et s'éloigner seuls sans chaperon vers l'étage.

Ils venaient d'arriver dans le l'aile est du second étage où quelques chambres d'amis et une immense bibliothèque se trouvaient. Il savait pertinemment qu'une chambre serait bien plus intimidante pour Thalia mais il avait peur de succomber à ses pulsions ou pire, de commettre un geste certes beaucoup plus chaste mais rempli de promesses, un baiser. Il s'avança donc vers la bibliothèque, laissant celle qu'il devait épouser passer devant. Il referma la porte derrière lui, une part de lui savait qu'il faisait ça car il voulait tester ses sentiments en étant seule avec elle mais l'autre part espérait juste l'intimider.
"Pas trop déçu, je me suis dis qu'un tour à la bibliothèque serait peut être plus correct de ma part. Après tout, je me suis assez amusé dans ces chambres je n'ai plus vraiment envie d'y retourner avec toi." C'était cruel de lui dire ça, il connaissait très bien le fardeau des Irvines et si les parents de Thalia insistaient autant pour que leur mariage se fasse n'était pas un hasard. Il était son âme soeur, celui qu'elle désirait et même si elle ne lui avait jamais avoué, il pressentait que la rendre jalouse devait la faire souffrir.
the bloody throne - toute copie interdite


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
Baltazar



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

s'adresse au peuple

(BALIA) Love Game Empty
Invité
Sam 13 Mai - 23:36

Lovegame
Are you in the game ?
Londres, district 3.

Si Thalia avait l'air si sûre d'elle en apparence, elle ne l'était pas moins du monde intérieurement. Elle avait toujours cette once de peur mêlée à de l'excitation à chaque fois qu'elle pensait à la manière d'aborder le jeune homme O'Hara. C'était presque un jeu, si mystérieux mais irrésistible. Elle se démenait pour n'avoir ne serait-ce qu'un regard de sa part, un sourire de bonne foi. Elle attendait patiemment sa réaction tout en ayant conscience qu'il n'allait pas lui donner celle qu'elle souhaitait. Ce soir, elle commençait fort, à lui rentrer dedans de cette façon. Après tout, elle n'avait rien à perdre tant leur relation était à construire. Promis depuis un bout de temps, âme soeur pour toujours, Baltazar n'avait pourtant en aucun cas l'air du parfait prince charmant. Il ressemblait davantage à un goujat qu'à un homme romantique. Après sa remarque, Thalia vit le jeune homme rester stoïque avant de se lever d'un coup pour se rapprocher d'elle. Il s'était donné la peine de venir jusqu'à elle, prêt à confier quelque chose. "Si mademoiselle y tient, pourquoi ne pas la commencer tout de suite, en allant directement aux chambres. Leurs histoires y sont très intéressante, surtout celles que j'ai eu dedans". Elle avait pu sentir le souffle de sa voix dans son oreille, comme un rapprochement furtif mais intense qu'elle aurait aimé prolonger. Elle se raccrochait à cet instant de confession tout en ne sachant pas comment réagir. Il se recula presque instantanément, comme s'il se sentait gêné. Elle comptait se rabattre sur son assiette quand il lui prit la main pour l'entraîner hors de la table pour l'emmener ailleurs.

Elle le suivait dans les escaliers, lui emboîtant presque le pas quand ils furent arrivés au second étage. Thalia restait silencieuse jusque là, intriguée par tant de mystères que Baltazar continuait de semer, l'air de rien. Elle aurait aimé enchaîner les questions et se dévoiler encore plus mais elle constata qu'il venait de s'arrêter vers une pièce. Ouvrant la porte, il la laissa passer. Thalia pénétra à l'intérieur de la pièce : il s'agissait d'une bibliothèque. Elle était magnifique, des meubles en parfait état s'y trouvaient, remplis de livres. Elle resta un moment à les contempler avant d'emprunter une mine déçue et gênée. Que pouvait t-il encore bien préparé ?
"Pas trop déçu, je me suis dis qu'un tour à la bibliothèque serait peut être plus correct de ma part. Après tout, je me suis assez amusé dans ces chambres je n'ai plus vraiment envie d'y retourner avec toi.". Thalia déglutit difficilement, essayant de reprendre chacune des informations pour les remettre dans l'ordre. Elle était à la fois choquée et attristée par tant de cruauté de sa part. Elle savait qu'il était difficile mais elle ignorait à quel point il pouvait être mesquin. Elle avait décidément tiré le gros lot avec cette âme soeur empoisonnée. Ses parents avaient beau être fiers et heureux de cette union, Thalia souffrait chaque jour de ce désir ardent en elle qu'elle ressentait pour Baltazar.Lui,
cet homme indomptable et insoumis qui jamais ne lui ferait une faveur.
Elle ne comptait pas se laisser faire et le laisser parler de ses aventures.
Elle ravala sa peur et lui fit face, en lui déclarant d'une voix sèche "Non,
j'avoue que c'est bien de commencer par des pièces moins équivoques.
Et je te signale que je ne suis pas de celles que tu peux tranquillement sortir de ton lit...
". Elle marquait son territoire tout en lui faisant comprendre qu'elle ne le laisserait pas la trahir si facilement. De toute façon, il est son promis et rien ne la détournerait de son but. Elle décida de se rapprocher légèrement de lui pour suivre ses dires. "Alors comme ça je ne te plais pas du tout alors ? ". Elle toucha ses cheveux ondulés un instant avant de lui adresser un sourire coquin. Elle jouait et elle souhaitait opérer une technique de séduction de bout en bout. Elle le regarda avec ferveur avant de lui tourner le dos pour ne pas avoir à entendre sa réponse directement. Elle se retourna une nouvelle fois sur lui, le fixant droit dans les yeux. Sa réponse serait certainement négative mais elle continuerait dans tous les cas son rapprochement. C'était inévitable.
the bloody throne - toute copie interdite
Revenir en haut Aller en bas
Baltazar O'Hara

s'adresse au peuple
in town since : 30/04/2017
howlers : 98
silver sickles : 0
avatar : Evan Peters
credits : AILAHOZ
Voir le profil de l'utilisateur
grade 0

(BALIA) Love Game Empty
grade 0
Lun 15 Mai - 13:47

Lovegame
Are you in the game ?
Londres, district 3.

Sa phrase avait touché Thalia, il s'en était rendu compte immédiatement. Une part de lui était fier de l'impact que ces mots avaient eu sur la jeune femme, il savait maintenant qu'il avait une influence considérable sur elle, ce qui le mettait en position de force. Mais son expression, lui fit ravalait son orgueil, elle allait certainement devenir sa femme, une O'Hara est donc il devait la soutenir un minimum,
seulement il y avait autre chose, un sentiment nouveau qui faisait de lui un homme stupide, trop autoritaire pour laisser son coeur, presque fané répondre aux attentes de la belle Irvine. Il allait se montrer plus courtois envers elle, ou essayer quand elle se rapprocha de lui. Son visage avait changé,
elle était passée de la tristesse à la détermination. Elle était en train de commencer un jeu qu'il connaissait que trop bien pour y jouer régulièrement, elle voulait le séduire pourtant si elle jouait trop longtemps elle risquait de perdre, à moins qu'il la laisse gagner, une première pour Baltazar. Il était tiraillé quand elle lui dit "Alors comme ça je ne te plais pas du tout alors ? ". Son sourire, son parfum,
ses cheveux blonds, lui donnait envie de l'embrasser et de la serrer aussi fort que possible pour qu'elle lui appartienne comme une poupée mais cet acte aurait fais trop plaisir à Thalia et il n'était pas prêt à lui donner satisfaction. Pas avant qu'elle ait compris qu'elle était sa chose et qu'il ne lui serait jamais fidèle et soumis. Il fallait qu'elle comprenne qu'il n'avait jamais d'intentions bienveillantes et qu'il pouvait se montrer extrêmement malsain. Encore une fois, il était torturé et tout ça à cause de ce mariage qu'il portait comme un boulet à sa cheville. Thalia le regarda, il voyait bien qu'elle attendait un geste de sa part, une réponse positive mais il n'avait aucune idée de ne pas céder sans lui faire du mal alors il s'empressa de reprendre son rôle "Plaire ! Tu n'es pas trop mal, mieux que certaines filles avec qui j'ai couché auparavant, d'ailleurs tu n'aurais pas été une Irvine je pense que je me serrais empressé d'en finir avec toi pour mon plaisir avant de te laisser seule. Heureusement pour toi j'ai reçu des ordres pour me comporter comme un gentleman." C'était à moitié vrai, sa famille, le connaissant lui avait demandé d'être celui qu'il devait paraitre aux yeux des autres grandes familles, le gendre idéal, à l'instruction parfaite et aux manières polies. Demande qu'il avait à moitié respecté. Cependant, il mentait en lui disant qu'elle n'était pas trop mal, aucun homme sain d'esprit ne l'aurait pas trouver belle, un peu trop belle d'ailleurs pour être éprise d'un homme comme lui. Malheureusement pour elle, ce n'était pas un choix qu'elle pouvait prendre et il avait cet avantage, lui avait le choix. Cette fois ce fut lui qui fit le premier pas vers elle, il frôla la main, un geste innocent et pourtant ses yeux montraient un désir ardent, de lui montrer ce qu'il pouvait lui faire. Peut être qu'après ça il pourrait passer à autre chose.
Il devait contrôler son désir mais il commençait vraiment à aimer le petit stratagème qu'ils avaient tous les deux mis en place. Il se rapprocha encore un peu, il était maintenant pratiquement collé à elle,
il la souleva pour la faire s'asseoir sur la table qui se trouvait derrière elle, effleura sa nuque avec sa bouche et lui murmura "Mais si tu ne dis rien, je peux très bien te montrer un aperçu de ce que je fais aux femmes ?"
the bloody throne - toute copie interdite


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
Baltazar



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

s'adresse au peuple

(BALIA) Love Game Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
(BALIA) Love Game
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ╳ wash — LET'S PLAY A LOVE GAME.
» choi ba go + love game
» Absolarion Love.
» I love America
» Love Hina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum