intrigue deux
the blood tournament
Impurs, we welcome you. We salute your courage and your sacrifice... and we wish you... A Happy Blood Tournament ! And may the odds be ever in your favor.


Partagez
 
i've had that dream a 1000 times (elijah & jezabel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

s'adresse au peuple

i've had that dream a 1000 times (elijah & jezabel) Empty
Invité
Mer 3 Mai - 19:48
i've had that dream a 1000 times (elijah & jezabel) Tumblr_ooeoc2w5Ar1rn6xczo9_250 i've had that dream a 1000 times (elijah & jezabel) Tumblr_m85ix6JExo1ruqbic
I left my room on the west side, I walked from noon until the night, I changed my crowd, I ditched my tie, I watched the sparks fly off the fire, I found your house, I didn’t even try


Un mot, une note glissée sous la porte. Il n'en avait pas fallut plus pour qu'il s'emballe, pour que son imagination se mette en marche. Il en avait rêvé, longtemps, qu'elle fasse le premier pas, qu'elle vienne lui parler, qu'elle avoue ses tors. Depuis tout petit il passait inaperçu, tel un fantôme vagabondant dans les couloirs du château. On ne lui demandait jamais son avis, on ne le prenait pas en compte dans les décisions familiales et lui, il devait se plier à leur bon vouloir. Il avait cherché à comprendre, en vain, les raisons de ce manque d'attention, de l’absence de cette femme qui l'avait mis au monde. Mais il s'était vite rendu compte qu'il n'y en avait pas, de raison. Aucune mère ne devrait traiter son enfant de la sorte. Il aurait voulu qu'elle soit présente, pour lui, qu'elle lui cris dessus, qu'elle le punisse, tout sauf de l'indifférence. Il s'était fait une raison, il avait continué sa vie comme si ça ne le touchait pas, mais pendant plusieurs années il avait pleuré le soir seul dans son lit. Alors lorsqu'il vit le petit bout de papier glissé sous porte, son cœur s'enflamma. Elle lui donnait rendez-vous, elle voulait parler. De quoi il n'en savait rien et il s'en foutait un peu.

Il prit son temps pour arriver à l'endroit de la rencontre. Inconsciemment il avait peur. Et si elle lui faisait des reproches ? Et si elle voulait lui annoncer quelque chose de grave ? Il marchait dans les longs couloirs du palais, cette maison qu'il ne semblait jamais quitter sauf pour se rendre au travail, et son esprit fonctionnait à plein régime. Il n'avait aucune relation, avec sa mère. Certes ils se saluaient quand ils se voyaient dans la journée, mais ça s'arrêtait là. Il n'avait jamais eu de réelles discussions avec elle, elle ne lui avait jamais dis qu'elle l'aimait, et lui de même. Tout ça avait laissé une cicatrice sur son cœur, une cicatrice qui pouvait se rouvrir à tout moment, un cicatrice qui pouvait faire ressurgir le petit garçon en manque d'amour, qui pouvait exploser. Il n'avait pas envie que cette rencontre se passe mal, mais il ne pouvait s'empêcher de se demander pourquoi. Pourquoi maintenant ? Qu'avait-il pu se passer pour la forcer à le voir, à lui parler ? Avait-elle des remords, de la peine ? Voulait-elle décharger son cœur d'un poids qu'elle traînait depuis sa naissance ? Il voulait avoir des réponses à ses questions. Il avait prié de nombreuse fois, mais rien ne lui était apparut. Pas un signe, pas une lumière, juste un silence glaciale.

Il se tenait devant le porte, une boule au ventre. Cela devait faire plus de cinq minutes qu'il était là, sans rien faire. Comme tétanisé, comme pétrifié de peur, d'anxiété. C'est con d'avoir peur de voir sa mère, il le savait, mais il ne pouvait rien y faire. Il prit une grande inspiration peut-être la plus grande de sa vie, pour se donner du courage, de la force. Doucement il approcha sa main tremblante de la poignée et poussa la porte. La pièce était vide, elle n'était pas encore là. Il relâcha la pression, se dit qu'il avait encore un peu de temps pour se préparer. Mais elle allait franchir cette porte d'une minute à l'autre, et la discussion allait commencer. Une discussion qu'il imaginé de nombreuse fois, mais qu'il pensait encore lointaine. Mais non, le moment était arrivé, ici, maintenant. Il ne pouvait plus faire marche arrière, il ne pouvait plus retourner se cacher dans sa chambre. Ses mains étaient moites, son front en sueur. Il s'assit sur une chaise et attendit son arrivée, comme un petit garçon qui se retrouvait dans le bureau du proviseur. Il voulait ressortir grandi de cette rencontre, apaisé. Mais avec Jezabel, tout était possible il en était conscient. Sa jambe se mit à trembler sans qu'il puisse y faire quoique ce soit. Les cartes n'étaient plus dans ses mains, la balle était du côté de sa mère. Maintenant il ne pouvait plus qu'attendre et espérer. Espérer qu'il allait enfin entendre les mots qu'il n'avait jamais entendu, ces trois petits mots qui pouvaient tout changer pour lui, faire toute la différence.
Revenir en haut Aller en bas
Jezabel Lancaster

s'adresse au peuple
in town since : 27/03/2017
howlers : 18
silver sickles : 0
two way mirror : Caitlin.
avatar : Rachel Weisz
credits : Lux Aeterina
Voir le profil de l'utilisateur
staff g1♕

i've had that dream a 1000 times (elijah & jezabel) Empty
staff g1
Ven 5 Mai - 22:08
A la nuit qui tombe, les songes viennent prendre part aux âmes. Une mère, une reine, une femme. Un fils, immortelle famille. Les années s'effacent les unes après les autres. Le temps coule à la douceur des étoiles. Un jour, l'une meurt. Puis une autre.

Douce couronne posée tendrement sur le coussin las d'un trône. Le sortilège imbrisable la caresse tandis que la femme le délaisse pour d'autres lueurs. Elle a convoqué la chair de sa chair, son enfant, elle l'a convoqué dans la grande bibliothèque. Que demanderait de plus une mère que de voir son fils ? Le dernier, celui qu'elle aura eu le moins de temps de couver. Elle aurait tout donné pour que la fissure entre leurs deux cœurs ne se creuse pas. Ce fils, elle semble avoir tout donné pour lui. Peut-être n'est-elle pas la ère qu'il aurait souhaité. Inconsciemment peut-être, elle l'a blessé. Elle a aimé plus qu'à en falloir Amelia, mais ses mots ont dérapé pour Elijah. La mère n'a pas su assurer ses fonctions. Douce, calme, peut-être a-t-elle été trop froide pour son benjamin.

Les doux pas résonnent dans les couloirs. La grâce docile de la Reine se fait entendre à chaque recoin. On la guette, chaque paire d'yeux, elle se sent observée. Elle n'a jamais plus craint pour sa vie et celles de ses enfants qu'en ces temps sombres. Le monde est cruel, et la Reine ne semble pas capable de se protéger plus. Lancaster ? Ce nom ne protège plus rien. Qu'attend-on pour les déposséder de leur trône ? Enfant, elle croyait en ce monde. Elle croyait en sa beauté. Elle se sentait libre de croire que les fleurs poussaient par liberté. Aujourd'hui, elle a oublié tous ses désirs et ses demandes. Elle a perdu. Elle a perdu. Mais elle ne perdra pas un enfant.

Elle pousse doucement la porte. Elle détaille la silhouette. Jamais elle n'aurait cru que ce mot sous la porte ait plus d'effet. S'avançant lentement, elle se permet de prendre siège sur le fauteuil le plus proche. Les longues années de vie commencent à se sentir dans ses gestes. Elle n'est plus aussi précise qu'autrefois, et elle aurait bien du mal à tenir son arc. Mais elle ne s'en plaindra pas. Elle trouve inconvenant à l'étiquette que de se plaindre.

Tandis que les mots se perdent, un elfe amène le thé. Si Elijah se tait, Jezabel semble mal à l'aise dans ce silence éternel. « Prends donc un siège. » Ses yeux noisettes glissent tendrement sur les gestes de son fils tandis qu'elle sert à chacun une tasse de thé. « Je suis ravie que tu ais accepté la discussion. » Les mots se perdent, semblant simplement combler le silence. Jezabel n'est pas réellement faite pour la parole. Elle est faite pour les actions de l'ombre, pour suivre et contrôler Les mots ne valent que peu pour elle. Voilà pourquoi elle hait tous ces prophètes.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

s'adresse au peuple

i've had that dream a 1000 times (elijah & jezabel) Empty
Invité
Dim 14 Mai - 21:40
i've had that dream a 1000 times (elijah & jezabel) Tumblr_opuhythovk1qeey9xo8_400 i've had that dream a 1000 times (elijah & jezabel) Tumblr_m85ix6JExo1ruqbic
Her eyes and words are so icy, Oh but she burns like rum on a fire, hot and fast and angry as she can be, I walk my days on a wire


Son cœur se ressert. Son pouls s'accélère. La femme passe le pas de la porte et c'est comme si le temps s'arrêtait. Comme si le monde ne tournait plus. Il ne s'en était pas rendu compte mais il avait coupé sa respiration. Une pression immense c'était abattue sur lui, sans raison, sans prévenir. Comment pouvait-on être aussi stressé autour de celle qui vous avait mis au monde ? Lui même ne savait pas la réponse à cette question. Une vie d'ignorance, une vie de désenchantement, probablement. Il est debout, et il le reste alors que sa mère prend place dans un siège non loin de lui. Il était comme tétanisé, paralysé par l'anxiété. C'était con, de se comporter comme ça, il le savait. Il aurait aimé s'en foutre, agir de manière désinvolte, mais il en était incapable. Il regarde l’elfe de maison apporter le thé sur la petite table, puis disparaître. Un silence sombre, pesant, règne en maître sur la pièce. Il n'ose pas bouger, de peur de faire un faux pas, de peur de faire trop de bruit. Et il n'ose dire mot de peur de dire n'importe quoi, de la décevoir. Parce qu'au fond, il ne voulait pas la décevoir, il voulait la rendre fière. « Prends donc un siège. » Ces mots le sortirent de sa torpeur, de sa paralysie temporaire, et c'est comme si il retrouvait le contrôle de son corps, enfin. Calmement il s'assoit , toujours sans dire mot, toujours en marchant sur des œufs.

Il observe les mains de la femme lorsque celle-ci sert le thé. Gracieuse, elle flotte dans l'air. Il ne l'avait jamais observé ainsi, préférant éviter tout regard ou tout contact. Même si l'âge prenait son dû, elle était radieuse. Elle était l'une de ces femmes sur lesquelles on se retourne. L'une de ces femmes qui capte toute l'attention d'une audience captivée. L'une de ces femmes qui illumine une pièce de par sa seule présence. Pas de pression. Il déglutit, comme pour se donner du courage, comme pour retrouver un état normal de fonctionnement. « Je suis ravie que tu ais accepté la discussion. » Ses mots glissaient de ses lèvres comme l'eau dans une rivière. Fluide, sans accroche. Il sert son poing, se concentre. Il avait accepté la discussion, certes, mais il avait certaines attentes qui ne se réaliseront peut-être jamais.

Le silence est de nouveau le roi dans la petite pièce. Il ne savait pas quoi, pas quoi faire. Comment agir devant cette femme qui lui paraissait si étrangère ? Il avance sa main, se saisit d'une tasse et l'apporte à sa bouche. Il boit le thé chaud en espérant trouver les mots, en espérant trouver la force. « N'est-on pas obligé d'accepter une invitation de la reine ? » Il ne voulait pas faire de blague, pas maintenant. Il ne voulait pas lancer les hostilités, mais ces mots étaient sortis tout seul. Ses lèvres avaient bougé sans son accord, comme munies d'une conscience propre. Il déglutit encore une fois, regrettant déjà ses paroles. Il le pensait, au fond, qu'il n'avait pas eu le choix, qu'il se devait de répondre à cette invitation royale. Il repose la petit tasse sur la table, et s'enfonce dans son fauteuil. Il voulait paraître désinvolte, pour cacher son stress. Il voulait faire croire qu'il avait le contrôle de la situation, alors que pas du tout. Il était à sa merci, il attendait simplement de savoir à quelle sauce il allait se faire manger.

« Bref, pourquoi cette invitation ? » Il voulait savoir, il ne voulait plus douter. S'il devait être déçu, il voulait l'être rapidement, comme enlever un pansement d'un coup sec et soudain. Il ne voulait pas que le suspens traîne plus longtemps. « Tu dois avoir quelque chose d'important à me dire pour me convoquer comme ça. » Il attendait la réponse de la femme pour être fixé. Tous ses espoirs, tous ses rêves allaient peut-être se réaliser. Ou au contraire, elle allait peut-être tout briser en un claquement de doigt, entre ses mains. Impuissant il avait enfin trouvé le courage de la regarder dans les yeux, et il ne lâchait plus son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

s'adresse au peuple

i've had that dream a 1000 times (elijah & jezabel) Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
i've had that dream a 1000 times (elijah & jezabel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dream of Ewilan
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore
» Liste 1000 pts pour tournoi
» liste à 1000 pts contre SM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum