intrigue deux
the blood tournament
Impurs, we welcome you. We salute your courage and your sacrifice... and we wish you... A Happy Blood Tournament ! And may the odds be ever in your favor.


Partagez | 
 
i hate you, but i love you (amelia & elijah)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

s'adresse au peuple

Invité
Mer 3 Mai - 10:49
I am not the only traveler who has not repaid his debt, I've been searching for a trail to follow again, take me back to the night we met


On se cherche, on se perd dans cette quête de vérité. Une, deux, trois. On espère qu'un jour on saura, qu'un jour on trouvera la réponse. Qu'un jour tout aura un sens et que l'on pourra enfin avancer sans avoir ce pincement au cœur, sans avoir cette boule au ventre. Les responsabilités, il les connaissait. Il devait garder la face, tous les jours dans le monde sorcier, devant ces visages qu'il ne reconnaissait pas. Parce qu'il n'avait pas vraiment le choix, parce qu'il appartenait à cette famille qui dictait sa vie. Quatre, cinq, six. Il s'imaginait, des fois, vivre parmi le peuple, sans ce poids sur ses épaules. Il en rêvait parfois, de cette vie sans soucis, ou tout du moins moins compliquée, cette vie où on lui accorderait de l'importance, où son avis compterait. Cette vie imaginaire qui n'arrivera jamais, car il était un Lancaster, un lion royal et il devait agir en conséquence. Sept, huit, neuf. Son doigt s'arrête à l'extrémité de l'étagère. Il soupir, s’accroupit. Il avait déjà tout lu dans cette bibliothèque, enfin pas tout, mais presque. Tous les livres qui l'intéressaient n'étaient plus nouveaux pour lui. Il avait épluché tous les bouquin parlant de la magie, des sortilèges, et maintenant il n'avait plus rien à lire. Fatigué, il s'effondra dans l'un des petits fauteuils qui ornaient la pièce. Il ferma les yeux, et sans s'en rendre compte, tomba dans les bras de Morphée.

Des rires, des pleurs, des cris. Une ombre qui le suit, sans relâche, sans répit. Il court, mais il n'avance pas. Piégé dans ce palais, dans ce couloir. Il essaie de parler, d'hurler, mais aucun son ne sort de sa bouche. Rien, juste le silence et cette ombre qui se rapproche. Il tend sa main vers sa poche, tentant de saisir sa baguette. Malheureusement il n'y a rien, pas de moyen de défense. Il arrête de courir, reprend son souffle, et se retourne. Il n'a plus le choix que de faire face à cette menace, à ce danger. Il regarde l'ombre serpenter entre les murs, comme un démon, comme un serpent prêt à attaquer sa proie. Il ferme les yeux et tend ses bras, comme si il acceptait son destin, comme si il était prêt à se sacrifier. L'ombre le transperce, et une sensation glaciale s'empare de son corps. Il tombe, au ralentis, sur le sol. Une petite larme vient couler sur sa joue, comme pour montrer qu'il vit encore, qu'il n'est pas fini. Mais l'ombre le transperce à nouveau, et cette fois il hurle de douleur.

Il se réveil en sursaut, le cœur battant contre sa poitrine. Il se touche le ventre, cherche des séquelles, des blessures. Rien, juste un mauvais rêve. Cela faisait plusieurs semaines que les rêves de ce genre c'étaient intensifiés. Avec l'annonce des fiançailles d'Edward, toute la famille était sur les nerfs. Et puisqu'il était le seul à s’être rangé du côté de son frère, les remarques avaient fusé. On l'avait enfin remarqué, mais pas comme il le voulait. Il pouvait voir les regards mécontentement, de déception à son égard. L'indifférence avait été remplacée par la déception. Un pur ne pouvait pas côtoyer une impure, et encore moins se marier avec, qui plus est si ce pur est un Lancaster. Cela faisait des années que les lions vouaient une haine incommensurable contre les impurs, qu'ils considéraient comme des êtres inférieurs. Lui, il s'en foutait. Toute sa vie il avait été bercé par ce discours, mais cela ne l'atteignait pas, ne l'atteignait plus. Il était content pour Ed, content qu'il ait trouvé l'amour, content qu'il se libère de l'emprise de cette famille. En vérité, il l'admirait beaucoup pour ce qu'il avait fait. Il avait pris son envol, alors que lui était encore coincé là, dans cette vie. Un bruit lui fait tendre l'oreille. Quelqu'un approchait rapidement de la bibliothèque. Des petits pas, des bruits de talons. Il reconnaissait ces pas pressés, il les avait entendu toute sa vie. Il soupir, parce qu'il sait que cette rencontre va se terminer en affrontement, et ça le fatigue d'avance. Il croise les bras et attend qu'elle entre casser sa tranquillité, comme à son habitude. Il attend l'entrée de sa sœur, et la colère commence déjà à monter en lui. Il se contient, sert le poing et souffle. Peut-être que cette fois se sera différent. Peut-être que cette fois ci tout se passera bien. Tant d'illusions, tant de choses qui n'arriveront probablement jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

s'adresse au peuple

Invité
Lun 8 Mai - 6:54

 
i hate you, but i love you
Elijah & Amelia

 
 
Je n’avais pas grand-chose à faire en cette après-midi plutôt pluvieuse. Ainsi j’avais lu un bon petit moment. Un bouquin sur la magie noire, surement jugé indécent pour une jeune fille de sang royal. Pourtant il y avait quelque chose dans la noirceur qui m’avait toujours subjugué, et ce depuis très longtemps. Enfant déjà je n’étais pas comme les autres à craindre la mort, à en avoir peur. Non, je la trouvais plutôt fascinante et tout simplement trop puissante pour être totalement comprise. Je me leva finalement de mon lit une fois le livre. J’étais loin de m’ennuyer : pour une fois que j’avais du repos ! Le quotidien d’une apprentie-juge (et princesse ne plus de cela) était rythmé par des horaires variées selon l’heure des différents procès. Si j’en avais enchainé trois ce matin je n’en avais cependant aucun avant demain ! J’avais donc pu rentrer déjeuner au palais de bonne heure pour ma plus grande joie.
Je décida de me rendre à la bibliothèque afin de reposer le bouquin mais aussi d’en prendre un nouveau. Je n’avais pas encore décidé du sujet ce-dernier. Shadow m’accompagna donc vers la grande salle. Comme à mon habitude je marchais d’un pas rapide, mes talons cliquetant sur le sol dur, je n’avais pas pour habitude de perdre du temps à cause de mes déplacements. Peu avant que nous entrions dans la pièce Shadow m’informa qu’il y détectait une présence grâce à ses sens accrus. Et lorsque je lui demanda s’il pouvait être plus précis il m’indiqua qu’il reconnaissait l’odeur d’Elijah. Avant de rajouter qu’il aurait bien aimé que celui-ci ai encore un chien pour se le mettre sous la dent. J’eu un léger rire et un sourire sadique apparu sur mon visage. Le fait que Shadow ai mangé le petit chien de mon frère alors que nous étions encore bien jeunes m’avait marqué, mon jeune frère encore plus sans aucun doute. Sur le coup j’avais eu pitié pour cet animal mais mon reptile m’avait ensuite expliqué qu’il n’était qu’un parasite stupide aimant le charrier et se pensant plus malin que lui.
J’entra finalement dans l’immense pièce, un sourire fier aux lèvres, une allure sûre, un port de tête hautain. Je remarqua immédiatement mon frère, assis sur l’un des fauteuils, les bras croisés, comme s’il m’attendait visiblement. D’ordinaire je n’aurais pas hésité à lui lancer une méchante pique mais je le savais déjà faible en ce moment. Il s’était en effet rallié à Edward lorsque ce-dernier avait annoncé ses fiançailles et depuis Elijah se retrouvait à affronter le regard de toute la famille. Le mien également car si je ne voulais même plus considérer Edward comme mon frère après une telle trahison, il en était de même pour ceux de son avis. Cependant Elijah restait malgré tout mon petit frère et je décida simplement de l’ignorer. Ma manière de me persuader que je ne le supportais plus à cause de ses opinions alors qu’en réalité il avait toujours été celui avec qui j’avais le moins de désaccord dans la fratrie. Car même si nous nous disputions à chaque fois que nous nous croisions, il était le seul qui compté un tant soit peu à mes yeux, même s’il l’ignorait et que je faisais mine de ne pas le savoir également.
 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité

s'adresse au peuple

Invité
Dim 14 Mai - 21:34
Darling I feel you, under my body, Darling you're with me, forever and always. Give me shelter or show me heart. And watch me fall apart, watch me fall apart


Il ne la regarde pas, et elle ne le regarde pas non plus. Un jeu d'ignorance dont ils n'étaient pas habitués. En effet chaque rencontre commençait par une insulte, un pique bien placé. Ils se titillaient, se cherchaient en permanence. Mais pas aujourd'hui. Pas depuis qu'il s'était rangé du côté d'Edward. Il devait affronter le désaccord de sa famille, leur regard en coin. Il la regarde se déplacer dans la bibliothèque comme s'il n’existait pas. Une indifférence qu'il avait connu toute sa vie, mais qui le gênait particulièrement venant d'elle, venant de celle qui lui avait toujours apporté un tant soit peu d’intérêt, même si leurs échanges étaient loin d'être cordiaux. Il baisse les yeux et aperçoit la queue du serpent se faufiler derrière une étagère. Il n'avait jamais aimé cet animal. Sa présence le mettait mal à l'aise. Fourbe, comme sa sœur, il était le parfait animal de compagnie pour elle, probablement son seul ami.

Il se lève et se dirige vers la porte. Il ne voulait pas que cette journée se finisse en dispute, et puisqu'elle l'ignorait, il était plus sage d'en faire autant, garder son énergie pour quelque chose qui en valait la peine, comme son entraînement d'auror. Mais alors que sa main touchait la poignée de sa porte, il s'arrêta. Un pincement au cœur, une pulsion soudaine. Comme si il pensait qu'elle n'allait pas se comporter comme une garce aujourd'hui, comme si il pensait qu'ils pourraient avoir une discussion ensemble, comme des frères et sœurs normaux. Il tourne les talons, évite le serpent qui le fixe du regard et se dirige vers la jeune femme. Il pose une main sur son épaule, pour signaler sa présence. Il n'avait fait ça, un geste d'affection envers sa sœur. Un frisson parcourut son corps. « Qu'est-ce que tu fais là Amelia ? » Il enlève sa main et attend. Il n'avait pas d'arrière pensées, de plan machiavélique pour la mettre plus bas que terre. Non il voulait vraiment savoir ce qu'elle faisait ici, et ce qu'elle avait fait de sa journée. Pour la première fois de sa vie il s'intéressait à elle et oubliait les querelles du passée. Pour la première fois de sa vie il avait l'espoir que tout se passe bien, qu'elle lui réponde gentiment. Mais il savait au fond que cela n'était qu'illusion, que sa sœur ne se comporterait jamais de la sorte. Alors il attendit la tempête, recula d'un pas regrettant déjà de ne pas s'être éclipsé discrètement, de n'être pas parti plus tôt. Il avait tendu le bâton pour se faire battre, il le savait. Mais il n'avait plus le pouvoir de quoique ce soit. C'était trop tard, le mal était fait, la machine était lancée. Il attendait simplement sa réaction, sa réplique pour contre attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

s'adresse au peuple

Revenir en haut Aller en bas
 
i hate you, but i love you (amelia & elijah)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» i hate you because i love you - links youtoupe
» Love me now or hate me forever!
» Love me, hate Me [PV Aarhyel]
» I hate you, I love you ~ Gobb
» Hate et Love List

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum